Covid-19 : le désarroi des traiteurs face à la cinquième vague

Publié
Covid-19 : le désarroi des traiteurs face à la cinquième vague
France 2
Article rédigé par
A.Etienne, R.Massini, B.Tanguy - France 2
France Télévisions

Reprise de la crise sanitaire oblige, les annulations de repas de fin d'année et de pots d'entreprises s'enchaînent. Les pertes sont lourdes pour les traiteurs, à quelques semaines des fêtes.

Le traiteur Éric Deiber et son équipe entameront mercredi 1e décembre l'un des mois les plus importants de l'année. Mais depuis quelques jours, les annulations s'enchaînent. "À partir de demain et après-midi, on a quasiment perdu la moitié des préparations qu'on avait à faire", confie-t-il, soit 2 500 couverts, pour la plupart des fêtes d'entreprises ou d'associations. Elles ont été annulées à la dernière minute, à cause de la cinquième vague du Covid-19. Le pâtissier, Thierry Ruch, va devoir tout réorganiser. "J'avais effectué tous les achats, les matières premières. Donc on va voir comment on peut faire, ce qu'on peut annuler", explique-t-il.

Menace du chômage partiel

Derrière chaque prestation décommandée, toute une filière en pâtit, de la vaisselle au personnel de service. Un autre traiteur, à Vendenheim (Bas-Rhin), a une partie de son activité quasiment à l'arrêt. Les apéritifs dînatoires organisés par les entreprises s'annulent les uns après les autres. Sans cette activité, il redoute de ne pas avoir assez de travail pour ses 50 salariés. En moins d'une semaine, il estime la perte de chiffre d'affaires liée à la reprise de l'épidémie à 500 000 euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.