Commerce : l'enfer de la notation sur Internet pour les professionnels

Publié
Commerce : l'enfer de la notation sur Internet pour les professionnels
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Poissonnier, R.Ascencio, J.Jonas, J.Weyl, C.-M.Denis, M.Beaudoin, G.Liaboeuf, A.Da Silva - France 2
France Télévisions

Sur Internet, les clients donnent leur avis, sans langue de bois, sur les restaurants, hôtels ou magasins dans lesquels ils se rendent. Mais lorsqu'il ne s'agit que de pure malveillance, cela vire rapidement au calvaire pour les propriétaires.

Certains commerçants, restaurateurs et autres professionnels tentent de reprendre le contrôle de leur réputation sur Internet, souffrant d'avis trop mauvais et de notations trop basses. Pour une brasserie de région parisienne, il faut afficher une bonne note pour attirer les clients. Carol Le Guillou, propriétaire de la brasserie, en a conscience. Elle a repris ce restaurant il y a quatre mois, et les avis qui vont avec. Depuis, pour remonter la note, elle prend jusqu'à une heure par semaine pour répondre à chaque commentaire.

Certains décident de riposter

Pour d'autres commerçants, les commentaires sont parfois très sévères. Face aux injures, certains ripostent. Il y a quelques mois, une notaire a poursuivi en justice un client qui la qualifiait d'escroc. Il a été condamné à lui verser 1 800 euros. En Bourgogne, le propriétaire d'une chambre d'hôtes s'est lui aussi révolté contre des notes fausses, selon lui, qui aurait été laissées par de simples promeneurs à proximité, à qui il avait été demandé d'évaluer le lieu. Il a attaqué Google en justice. L'entreprise a été condamnée à révéler l'identité des auteurs et à payer 2 000 euros à la maison d'hôtes, ainsi que les frais de justice. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.