Arles : une feria a minima à cause du coronavirus

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Arles : une feria a minima à cause du coronavirus
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Dahan, E. Sizarols, E. Pirosa - France 2
France Télévisions

Malgré la progression du virus, la feria d'Arles, dans les Bouches-du-Rhône, a été maintenue du 11 au 13 septembre. Il a fallu organiser la fête tout en respectant les contraintes sanitaires.

Des rues où on circule facilement et des terrasses encore peu remplies, la feria d'Arles est maintenuecette année dans une ambiance particulière. "Cela nous fait peine parce qu'on en a connu des archi-combles", se souvient un habitué. En temps normal, la ville accueille 80 000 personnes. D'habitude il faut faire la queue des heures pour être sûr de rentrer dans les arènes, mais cette année, à cause de la crise sanitaire, seules 5 000 peronnes ont été autorisées, au lieu de 12 500.

Port du masque obligatoire dans les arènes

"Les places sont numérotées et au moment des réservations, on saute des rangs et certaines places pour la distanciation", explique Jean-Baptiste Jalabert, directeur des arènes d'Arles. Le port du masque est obligatoire dans les arènes car le département des Bouches-du-Rhône est en zone rouge. Des mesures en partie respectées qui n'ont pas empêché les habitués de venir. "Ça fait partie de mes passions donc ça passe au-dessus du Covid", assure un aficionado. Certains regrettent malgré tout l'ambiance des grands jours. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.