Aéromodélisme : des avions au doigt et à l'oeil

Direction Toulouse (Haute-Garonne), à la rencontre de Marc Lumia : depuis 40 ans, il consacre tout son temps libre à l'aéromodélisme. Ils sont plus de 28 000 en France à fabriquer des avions modèle réduit, à les piloter à distance et à participer parfois à des compétitions.

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'allure d'un jouet, le prix d'un bijou : ce jet radiocommandé, équipé d'un vrai turboréacteur, doit être testé avant chaque vol : 5 000 euros de matériel, des centaines d'heures d'assemblage. Mais pour Marc Lumia, seul compte le plaisir du pilotage à distance. "On se croit vraiment à l'intérieur, les sensations sont assez importantes, et il y a aussi un niveau de concentration assez élevé", explique-t-il. Lui a découvert l'aéromodélisme à l'âge de 12 ans. Ingénieur dans l'industrie automobile, il fait voler les avions qu'il aurait aimé piloter. Président de club, il passe ses week-ends sur des terrains comme celui-ci.

Des modèles d'à peine 70 grammes

Dans sa maison, le garage est envahi de modèles réduits. La pièce à côté sert d'atelier. Un soir sur deux, il vient y bricoler : aujourd'hui, il y a un train d'atterrissage à ajuster, et c'est au millimètre près. Thibault, son fils, lui file un coup de main : "Au début je n’aimais pas trop, et puis il y a papa qui m'a montré un peu, et il a commencé à m'apprendre", explique-t-il. Ce jour-là, tous deux participent à une compétition, avec des modèles très légers d'à peine 70 grammes. L'avion doit réaliser des figures imposées. Avec des trajectoires plus précises, le fils obtient plus de points que le père. Thibault est sur le podium, mais c'est toute la famille Lumia qui rayonne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marc Lumia aux côtés d\'un avion de chasse en modèle réduit.
Marc Lumia aux côtés d'un avion de chasse en modèle réduit. (FRANCE 2)