Pompiers : des caméras portatives pour éviter les agressions

On déplore en moyenne cinq agressions par jour à l'encontre de pompiers en intervention, de plus en plus victimes de violences. Pour davantage de protection, certains commencent à s'équiper de caméras. Des expérimentations viennent de commencer, notamment à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).

France 2

Comme la tenue de feu et le matériel de premiers secours, la caméra fait désormais partie de leur équipement. Elle accompagne les pompiers de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) sur chaque intervention, même les plus banals, a priori. Le sergent Loïc Guerrero le sait : les agressions peuvent venir à tout moment. Insultes, coups, caillassages... Cette fois, l'homme secouru reste calme et courtois, mais dans les cas contraires, les pompiers pourront utiliser leur caméra comme une preuve en justice.

Plus de 2 000 pompiers agressés depuis le début de l'année

Tous espèrent que ces caméras, à l'essai pour l'instant, dissuaderont les auteurs de violences, toujours plus nombreux. Depuis le début de l'année, plus de 2 000 pompiers ont été agressés et 312 blessés. Jeudi 5 septembre au matin, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a présenté ses mesures de protection et tenté de rassurer certains pompiers. Certains redoutent que ces caméras soient vues par les agresseurs comme une provocation. Le plus souvent, les pompiers sont violentés par ceux qu'ils sont venus sauver ou par leurs proches. En plus de ces caméras, les pompiers vont suivre des formations renforcées d'autodéfense pour se protéger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un sapeur-pompier dans une caserne en 2018. 
Un sapeur-pompier dans une caserne en 2018.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)