Cet article date de plus d'un an.

Huîtres : ostréiculteur sur trois générations

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Huîtres : ostréiculteur sur trois générations
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 a suivi le quotidien d'une famille bretonne, qui, de grand-père en petit-fils, élève ses huîtres au naturel.

Ils sortent du port au petit matin. C'est le moment le plus calme de la journée. À la barre, Younick Vallegant, ostréiculteur depuis trois générations. Sur le pont, son fils Marin. "Cela fait trois ans que j'ai commencé à travailler dans l'entreprise de mon père. Je me dis que j'ai un beau bureau, j'ai bien fait d'arrêter mon école de commerce", explique-t-il. Chez les Vallegant, la pêche à l'huître se pratique au large, à 6 mètres en dessous du niveau de la mer.

Une mauvaise récolte cette année

À l'arrivée, les huîtres sont recouvertes d'une fine pellicule de merle rouge. "C'est le fond du sol. Les huîtres ont passé un an sous l'eau, elles ont pris la couleur du sol", précise Marin. Les deux ostréiculteurs et leur apprenti connaissent les moindres recoins de la baie de Quiberon (Morbihan). Les meilleurs gisements sont ceux les plus proches des terres. Mais, cette année, la récolte n'est pas fameuse. Après cinq heures de mer, 8 tonnes d’huîtres sont récoltées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.