Emploi : les salons de coiffure manquent de bras

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Emploi : les salons de coiffure manquent de bras
Article rédigé par
F.Vallet, L.Campisi, W.Kamli, L.Le Moigne, C.Brunet, C. De Chassey - France 3
France Télévisions

Les salons de coiffure manquent de bras : 15 à 20% de postes sont à pourvoir. Au fil des confinements, certains salariés ont changé de métier ou sont passés indépendants. Les horaires et la rémunération rendent ce métier peu attractif.

Dans un salon de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, il n'y a plus que cinq coiffeurs. Quatre sont repartis en province ou ont quitté le métier. La responsable, gérante de trois salons de coiffure, est désespérée, et n'arrive pas à recruter. "Il me manque trois postes à pourvoir en CDI, à 35 heures. Des annonces via Pôle Emploi, je viens de faire appel à un cabinet de recrutement pour m'aider et m'accompagner, c'est vraiment un problème", explique Audrey Castarede.

Des conditions difficiles

Elle a besoin de trois coiffeurs diplômés et de quatre apprentis. Elle n'est pas la seule : tout le secteur est touché. Il manque 15 à 20% des effectifs. Dans un salon de Seine-et-Marne, une jeune coiffeuse en CAP a vu plusieurs de ses camarades abandonner. "Elles étaient fatiguées, tout ce qui était horaires, ne pas avoir les jours de repos qu'elles souhaitent", explique Mélissa Cil, apprentie coiffeuse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Métiers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.