Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Les suffragettes, ces femmes qui ont lutté pour obtenir le droit de vote

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Ce mardi 5 février, des élues démocrates américaines ont rendu hommage aux suffragettes en s'habillant de blanc pour le discours sur l'état de l'Union de Donald Trump.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Ce mardi 5 février, des élues démocrates américaines ont rendu hommage aux suffragettes en s'habillant de blanc pour le discours sur l'état de l'Union de Donald Trump. 

"Aujourd'hui, nous sommes unies en blanc en signe de solidarité avec les femmes du mouvement suffragette qui ont refusé d'accepter le 'non' comme réponse", a déclaré Brenda Lawrence au Capitole des États-Unis. La femme politique a décidé, comme toutes les élues démocrates, de rendre hommage aux suffragettes lors du discours annuel de l'état de l'Union. 

Une lutte pour l'égalité 

Le terme "suffragette" est apparu au Royaume-Uni. Mentionné pour la première fois par le Daily Mail, il faisait référence aux femmes qui luttaient pour obtenir le droit de suffrage. Le mot était railleur mais il a fini par être adopté par le mouvement. Forcées d'employer la violence pour se faire entendre, les suffragettes ont parfois choqué le peuple britannique par leurs actes. En 1913, elles ont posé une bombe au domicile du Premier ministre David Lloyd George puis, la même année, Emily Davidson s'est faite "martyre" en se jetant sous les sabots du cheval qui concourait pour le roi George V lors d'une course au sein d'un hippodrome. Leur combat n'a pas été vain puisqu'en 1918, les femmes britanniques de plus de 30 ans ont été autorisées à voter.

Dans la même veine, en 1915 aux États-Unis, les suffragettes se sont mobilisées dans des manifestations de masse qui réunissaient aussi des hommes. De manière plus pacifique, elles se sont aussi postées devant la Maison Blanche pour faire pression sur le gouvernement. En 1919, les femmes américaines ont obtenu gain de cause. Pour se rendre visibles, elles s'habillaient de blanc. Cette distinction est dorénavant un symbole.

 "Aujourd'hui encore, 100 ans après l'obtention du droit de vote, la bataille se poursuit", clame Brenda Lawrence. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.