Sophie Le Tan : le suspect demande sa remise en liberté

Sophie Le Tan a disparu il y a 6 mois près de Strasbourg (Bas-Rhin). Jeudi 28 février, la cour d'appel de Colmar (Haut-Rhin) a examiné la demande de remise en liberté du principal suspect Jean-Marc Reiser, tandis qu'à l'extérieur, un rassemblement était organisé pour s'opposer à cette éventuelle décision.

France 3

Jeudi 28 février devant la cour d'appel de Colmar (Haut-Rhin), les proches de Sophie Le Tan étaient réunis pour manifester leur colère, au moment où le suspect demandait sa remise en liberté. La mère de la jeune fille, disparue il y a 6 mois près de Strasbourg (Bas-Rhin), effondrée, a lancé jeudi matin un cri de douleur : "Où est ma fille ? Où est-elle ? Je la cherche toujours."

Un lourd passé judiciaire

Sophie Le Tan, 20 ans, a disparu alors qu'elle avait rendez-vous pour visiter un immeuble dans la banlieue de Strasbourg. Jean-Marc Reiser est à l'origine de la petite annonce immobilière passée sur le web. À 59 ans, l'homme traîne un lourd passé judiciaire. Il a déjà été condamné pour viol. Interpellé, l'homme n'est jamais passé aux aveux. Selon l'avocat de la famille, maître Gérard Welzer, "les charges sont accablantes". Après sa disparition, les enquêteurs ont retrouvé des traces de sang de Sophie Le Tan dans la salle de bain de Jean-Marc Reiser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg. 
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg.  (FREDERICK FLORIN / AFP)