Sophie Le Tan : l'étau se resserre

La découverte du corps démembré de la jeune fille devrait permettre d'élucider les causes et circonstances de sa mort. Thomas Cuny, journaliste pour France 2, est en direct de Strasbourg (Bas-Rhin) pour nous en dire plus.

France 2

Le corps retrouvé, que peut-il se passer maintenant ? "Les analyses sur le corps de Sophie Le Tan vont se poursuivre pour permettre de trouver de nouveaux éléments, et plus précisément les circonstances et la cause du décès de la jeune femme", remarque d'abord Thomas Cuny, journaliste pour France 2. En effet, ces analyses permettront de confronter l'unique suspect, Jean-Marc Reise, aux éléments de l'enquête. L'étudiante avait disparu en septembre 2018 avant de voir son corps démembré retrouvé dans une forêt du Bas-Rhin.

Une scie et du sang

Plus précisément, les analyses devront être confrontées au sang retrouvé sur "cette scie retrouvée dans la cave du domicile [de Jean-Marc Reiser]. Des analyses avaient révélé la présence du sang de Sophie Le Tan", remarque Thomas Cuny. En conséquence, le principal suspect devrait être convoqué "très prochainement par la juge d'instruction pour donner sa version des faits pour s'expliquer à nouveau dans cette affaire". Il nie depuis toujours toute implication. Le procureur de Strasbourg devrait également s'exprimer lundi 28 octobre lors d'une conférence de presse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les parents de Sophie Le Tan tiennent une banderole pour réclamer la vérité sur la mort de leur fille, à Mundolsheim (Bas-Rhin), le 7 septembre 2019, un an après sa disparition.
Les parents de Sophie Le Tan tiennent une banderole pour réclamer la vérité sur la mort de leur fille, à Mundolsheim (Bas-Rhin), le 7 septembre 2019, un an après sa disparition. (FREDERICK FLORIN / AFP)