Landes : un principal de collège condamné à un mois de prison avec sursis pour voyeurisme

L'homme, âgé de 61 ans, filmait sous les jupes d'une surveillante et d'une enseignante. 

Le collège Lubet-Barbon de Saint-Pierre-du-Mont (Landes). 
Le collège Lubet-Barbon de Saint-Pierre-du-Mont (Landes).  (GOOGLE MAPS)

Suspendu de ses fonctions depuis le 11 juin à titre conservatoire par le ministère de l'Education nationale, le principal du collège Lubert-Barbon de Saint-Pierre-du-Mont, dans les Landes, a été condamné vendredi 5 juillet par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan à un mois de prison avec sursis pour voyeurisme, rapporte France Bleu Gascogne.  

Le mois dernier, il avait été surpris en flagrant délit au sein même de son établissement. Il avait utilisé son téléphone portable pour filmer sous les jupes d'une surveillante, en faisant mine de refaire ses lacets. La victime, qui avait senti quelque chose lui frôler les jambes, s'était alors immédiatement rendue au commissariat pour porter plainte.

Il aurait tourné plusieurs "dizaines de vidéos"

Les enquêteurs, qui ont interpellé l'homme de 61 ans dans la foulée, ont découvert dans son téléphone portable les vidéos d'une deuxième victime, une enseignante du collège. Informée de cette découverte, elle a également porté plainte. Durant sa garde à vue, l'homme a expliqué avoir pris l'habitude de filmer sous les jupes de femmes, depuis "cinq à dix ans", et d'avoir ainsi tourné "plusieurs dizaines de vidéos".

Après l'annonce de cette sanction judiciaire, le sexagénaire encourt maintenant une sanction administrative. Il risque une interdiction définitive d’exercer au sein d'un établissement scolaire. Une commission de discipline doit se réunir prochainement.