Justice : Tariq Ramadan va être entendu par la justice suisse en France dans un dossier de viol

L'islamologue, visé par trois plaintes pour viol en France, va être auditionné à Paris par les juges suisses pour une quatrième accusation de viol.

Tariq Ramadan à Genève en Suisse en mars 2016.
Tariq Ramadan à Genève en Suisse en mars 2016. (SALVATORE DI NOLFI / KEYSTONE)

Après un an de tractation entre les justices suisse et française, les juges suisses vont finalement se rendre à Paris pour auditionner Tariq Ramadan, a appris franceinfo mercredi 7 août de source judiciaire suisse, confirmant une information d'Europe 1 et de Libération. L'islamologue de 56 ans est visé par une plainte pour viol et séquestration déposée à Genève en avril 2018. Le parquet de Genève a ouvert une instruction pour "viol" et "contrainte sexuelle" à l'automne 2018.

L'islamologue mis en cause dans quatre affaires de viol

En France, Tariq Ramadan est mis en examen depuis février 2018 dans deux dossiers, pour "viol" et "viol sur personne vulnérable". Il est également mis en cause par une troisième femme, qui a porté plainte pour les mêmes faits. Après avoir été placé en détention provisoire pendant 10 mois, il a finalement été libéré et placé sous contrôle judiciaire en novembre 2018, avec interdiction de quitter le territoire. Dans le cadre de son contrôle judiciaire, il a notamment remis son passeport suisse aux autorités françaises. Cette impossibilité de quitter la France oblige la justice suisse à se déplacer pour interroger l'islamologue de 56 ans.

En Suisse, il est également l'objet d'une plainte déposée par une femme en avril 2018 et visé par une instruction pour viol, ouverte le 7 septembre 2018 à Genève. Mi-septembre, le procureur suisse avait adressé une commission rogatoire aux autorités françaises pour pouvoir interroger le théologien. Près d'un an plus tard, la justice suisse va pouvoir auditionner Tariq Ramadan. Une première confrontation avec la femme qui l'accuse devrait aussi avoir lieu.