Justice : l'attentat déjoué du Thalys va être reconstitué

L'attentat déjoué du Thalys, survenu en août 2015, va faire l'objet d'une reconstitution, mercredi 18 septembre. L'avocat du terroriste présumé a fait cette demande afin de préciser l'attitude de son client.

france 3

Quatre ans après l'attentat déjoué du Thalys qui avait fait deux blessés, le 21 août 2015, une reconstitution de la scène va avoir lieu sur demande de l'avocat du terroriste présumé, qui entend préciser l'attitude de son client. Une rame de Thalys a été spécialement mobilisée pour l'occasion, mercredi 18 septembre. "Les magistrats ont décidé d'organiser cette reconstitution en présence du terroriste et de plusieurs passagers qui se trouvaient dans le wagon au moment des faits. C'est dans un hangar de la SNCF habituellement dédié à la réparation et à l'entretien des trains Thalys que cette reconstitution va avoir lieu", indique la journaliste de France 3 Sophie Neumayer, en duplex de Seine-Saint-Denis.

La thèse d'un renoncement de dernière minute

"Le point crucial de ce mercredi sera le face-à-face entre Ayoub El-Khazzani et le tout premier passager à lui avoir fait face ce jour-là, un Français qui a d'abord souri en pensant à un canular lorsqu'il l'a vu sortir armé des toilettes. Le terroriste affirme qu'après ce sourire, il a finalement décidé de renoncer à commettre cet attentat. Son avocate va essayer de démontrer qu'à au moins deux reprises, il aurait eu le temps nécessaire de tirer et de faire de nombreux morts, mais qu'il a décidé de ne pas le faire. Une thèse à laquelle ne croient pas du tout les différents témoins et notamment ceux qui ont été blessés par le terroriste ce jour-là", conclut Sophie Neumayer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Thalys sur lequel a été déjoué l\'attentat, en gare d\'Arras, le 22 août 2015.
Le Thalys sur lequel a été déjoué l'attentat, en gare d'Arras, le 22 août 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)