Disparition de Sophie Le Tan : l'inquiétude grandit

L'étudiante Sophie Le Tan, disparue il y a maintenant deux semaines près de Strasbourg (Bas-Rhin), reste introuvable. Jean-Marc Reiser a été mis en examen mais se tait devant les enquêteurs. La journaliste Sophie Neumayer est en direct du lieu où les fouilles ont repris, samedi 22 septembre.

FRANCE 3

L'inquiétude grandit à la suite de la disparition de l'étudiante de 20 ans, Sophie Le Tan, il y a presque deux semaines."Comme quasiment chaque jour, des anonymes ont mené des battues citoyennes afin de tenter de trouver des indices pouvant mener à Sophie Le Tan" explique la journaliste Sophie Neumayer, en direct de Strasbourg (Bas-Rhin). "Les policiers poursuivent leurs fouilles et leur investigation. Ils n'ont toujours pas identifié le deuxième ADN féminin trouvé dans la salle de bain du suspect. Mais ce que nous savons c'est que l'étudiante nigériane qui était recherchée parce qu'elle avait été hébergée par Jean-Marc Reiser au mois de mai, n'avait plus donné de signes de vie, est bel et bien vivante. Elle l'a fait savoir via l'ambassade du Nigéria", explique la journaliste.

"Un véritable tsunami"

Cette affaire fait resurgir celle de la disparition de Françoise Hohmann à Strasbourg en 1987. La cousine de Françoise Hohmann dit "vivre un véritable tsunami. Elle est bouleversée d'entendre à nouveau parler de Jean-Marc Reiser qui était le suspect numéro 1" dans cette affaire, rapporte la journaliste Sophie Neumayer. Il avait été acquitté en 2001.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs ont été déposées au domicile de Jean-Marc Reiser, mis en examen pour l\'enlèvement, la séquestration et l\'assassinat de Sophie Le Tan.
Des fleurs ont été déposées au domicile de Jean-Marc Reiser, mis en examen pour l'enlèvement, la séquestration et l'assassinat de Sophie Le Tan. (FREDERICK FLORIN / AFP)