VIDEO. Siné à Ardisson : "Oui, j'ai tous les défauts"

Le dessinateur et caricaturiste est mort, jeudi, à l'âge de 87 ans. Il venait d'être opéré à l'hôpital Bichat à Paris.

INA

Il emporte avec lui son humour corrosif. Le dessinateur Maurice Sinet, dit Siné, est mort jeudi à l'hôpital Bichat à Paris, annonce France Info. Il avait lui-même dessiné la dernière couverture de Siné Mensuel, le journal qu'il avait fondé après avoir été licencié en 2008 de Charlie Hebdo, après vingt ans de collaboration.

En 1992, à 63 ans, Siné était revenu sur son parcours dans cette longue interview avec Thierry Ardisson. Il raconte avoir obtenu dès 1954 le Grand prix de l'humour noir pour un de ses dessins. L'année d'après, le dessinateur publie un livre sur les chats, qui deviendra un best-seller international. L'argent obtenu lui permet, dit-il, de s'acheter "maison de campagne et belle bagnole".

"Dans le fond, anarchiste"

Sa vocation de caricaturiste mordant, il l'exercera d'abord à L'Express, à partir de 1958, avec la série antimilitariste Les Paras. Cet ancien "porteur de valises" (on désignait ainsi les militants français transportant des fonds pour le FLN, le parti indépendantiste algérien) quitte au bout de quatre ans l'hebdomadaire, qu'il juge "pas assez de gauche".

Siné, lui, soutiendra les indépendances et les révolutions les plus marquantes de cette époque, en Afrique ou ailleurs. Liaison toute trouvée de l'animateur : "Et t'as été très maqué avec Cuba aussi ?" La réponse fuse, avec un rire : "Oui, j'ai tous les défauts." Le dessinateur se défend également sur le procès en antisémitisme qui lui a été fait, tout en s'affirmant "antisioniste primaire". Et de conclure : "J'étais stalinien, je le suis toujours un peu." Et, "dans le fond, anarchiste".

Le dessinateur Siné, à son domicile de Vinnemerville (Seine-Maritime), le 17 juillet 2008.
Le dessinateur Siné, à son domicile de Vinnemerville (Seine-Maritime), le 17 juillet 2008. (ROBERT FRANCOIS / AFP)