VIDEO. Des amours, des "emmerdes", des combats… Retour sur la vie de Charles Aznavour

Charles Aznavour s’est éteint dans la nuit du 1er octobre 2018 à l’âge de 94 ans. Tout au long de ses 70 ans de carrière, l’auteur de “La Bohème“ aura marqué des générations entières.

BRUT

Il confiait ne pas écrire son œuvre pour la postérité. Pourtant, ses plus grands textes raisonneront encore longtemps dans la tête de ses admirateurs. Plus de 1000 chansons écrites et interprétées en 8 langues, 180 millions de disques vendus, 18 disques d’or, quelques essais dans le monde du cinéma et du théâtre. Tel est le modeste résumé de la carrière artistique de celui que l’on avait renommé “Le Franck Sinatra français“, qui s’est éteint de cause naturelle dans les Alpilles, dans le sud-est de la France.
Né en 1924 à Paris, la carrière de l’artiste franco-arménien débute dans les années 1950. Ses textes sont d’abord interprétés par les plus grands, comme Édith Piaf, Juliette Gréco ou Gilbert Bécaud. Il faudra attendre les années 1960 avant que le chanteur ne se retrouve lui-même “en haut de l’affiche“ grâce au titre “J’me voyais déjà“. Depuis, 91 albums studios, un nombre inchiffrable de concerts donnés dans le monde entier et tout autant de titres, dont certains se placent parmi les chansons préférées des Français…

Un artiste engagé

Un homme qui vivait pour un art dans lequel il était passé maître, mais pas seulement. Charles Aznavour était aussi un homme engagé en politique française et arménienne.
En 1974, il fait partie des nombreux artistes à s’engager pour Valéry Giscard d’Estaing face à François Mitterrand. En 2002, il appelle les Français à ne pas voter pour Jean-Marie Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle. Dix ans plus tard, il soutient ouvertement Nicolas Sarkozy. En 1995, il est nommé ambassadeur et délégué permanent de l’Arménie par l’Unesco et reçoit en 2004 le titre de “héros national de l’Arménie“, en raison de l’aide humanitaire apportée par son association caritative, “Aznavour Pour l’Arménie“.
Considéré comme "ambassadeur de la chanson française à travers le monde", il répétait souvent qu’il chanterait jusqu’à 100 ans. Un pari presque tenu. Aznavour donnait son dernier concert, au Japon, il y a quelques jours.

(BRUT)