Versailles : le hameau de la Reine revit

Construit dans le parc du château de Versailles (Yvelines) et à l'usage exclusif de Marie-Antoinette et de ses intimes, il était quasiment tombé en ruines. C'est le mécénat privé, la maison Dior en l'occurrence, qui vient de lui redonner vie.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Durant près de deux siècles, le hameau de la Reine a gardé portes et volets clos, à l'écart de l'effervescence du château de Versailles. Conservateur au château, Jérémy Benoit veille sur ce lieu qui était, pour Marie-Antoinette, "vraiment une maison d'été, environnée par les fleurs. C'était un endroit très simple, mais en même temps très digne du pouvoir de la France à l'époque".

Un refuge pour Marie-Antoinette

Construite dans le parc de Versailles entre 1783 et 1786, cette "ferme-boudoir" est le refuge de la reine, loin des intrigues de la cour. La maison a été simplement posée sur le sol et n'a aucune fondation. "C'est une sorte de miracle parce qu'en effet, la construction est extrêmement légère, très fragile, très poreuse, beaucoup d'humidité s'était infiltrée", explique le conservateur, tout surpris que la demeure tienne toujours debout.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le hameau de la Reine, dans lequel vivait Marie-Antoinette, à Versailles (Yvelines).
Le hameau de la Reine, dans lequel vivait Marie-Antoinette, à Versailles (Yvelines). (FRANCE 2)