Metz : des tableaux en façade

La ville de Metz (Moselle) organise un festival d'art numérique : les rues et la cathédrale sont au coeur d'un jeu de projections qui rencontre un joli succès. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

À l'heure où sonnent les cloches, la cathédrale prend vie, telle un serpent, elle se mue et change de peau. Ses pierres se transforment ensuite en écailles. De son choeur sortira un dragon, le légendaire Graoully, symbole légendaire de Metz (Moselle). "C'est vraiment magnifique, on avait l'impression que c'était pour de vrai, qu'elle se déformait vraiment, et que le Graoully sortait vraiment de la cathédrale", s'émerveille un petit garçon.

"Trump est en cochon, assis"

Au détour d'une rue apparaissent d'autres animaux, étrangement humains : un léopard ennuyé, un tigre accro à son téléphone. Derrière ce safari urbain, un artiste, Julien Nonnons, va courir d'un lieu à un autre, pour projeter ses créations au plus vite, avant l'arrivée du public. Ses animaux endossent le rôle de personnalités connues, comme avec ces dirigeants politiques lors du sommet du G7. "Trump est en cochon assis, et Macron, je l'ai fait en aigle, parce que je trouvais qu'il avait un nez assez aquilin, justifie l'artiste. C'est comme les Fables de La Fontaine, ou les bestiaires du Moyen Âge, où on s'amusait avec des traits d'animaux à exagérer des traits de caractère." La balade artistique se poursuit au musée, dont la coupole a laissé place à des constellations. Une fin d'été la tête dans les étoiles pour ce festival qui se poursuivra tous les week-ends d'été dans la ville de Metz.

Le JT
Les autres sujets du JT
metz
metz (FRANCE 2)