Le photographe Abbas, figure de l'agence Magnum, est mort à l'âge de 74 ans

Le photographe avait notamment signé des reportages au Biafra, au Bangladesh, au Vietnam, au Moyen-Orient, en Iran, au Chili, à Cuba et en Afrique du Sud pendant l'apartheid.

Le photographe Abbas à Paris, le 28 novembre 2013.
Le photographe Abbas à Paris, le 28 novembre 2013. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le photojournalisme perd l'une de ses figures. Le photographe d'origine iranienne Abbas, un des piliers de l'agence Magnum, qui a couvert de nombreux conflits et révolutions dans le monde, est décédé mercredi 25 avril à Paris à l'âge de 74 ans.

"C'était un parrain pour toute une génération de jeunes photojournalistes, explique le président de Magnum, Thomas Dworzak, sur le site de l'agence (en anglais). C'était un citoyen du monde qu'il documentait sans cesse ; avec ses guerres, ses désastres, ses révolutions et ses soulèvements."

Abbas, qui avait rejoint Magnum en 1981 après avoir travaillé pour les agences Sipa et Gamma, a notamment signé des reportages au Biafra, au Bangladesh, au Vietnam, au Moyen-Orient, en Iran, au Chili, à Cuba et en Afrique du Sud pendant l'apartheid.