Le César du meilleur film attribué à "Jusqu'à la garde", douche froide pour "Le Grand Bain"

"Le Grand Bain" et "Jusqu'à la garde", nommés chacun dix fois, faisaient figures de favoris pour les plus prestigieuses récompenses du cinéma français.

Le réalisateur Xavier Legrand, lors de la 44e cérémonie des César, le 22 février 2019 à Paris.
Le réalisateur Xavier Legrand, lors de la 44e cérémonie des César, le 22 février 2019 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Jusqu'à la garde, premier long métrage de Xavier Legrand et film choc sur un sujet de société difficile, l'un des grands favoris de la soirée avec dix nominations, a reçu le César du meilleur film, vendredi 22 février, lors de la 44e cérémonie, à Paris. Douche froide en revanche pour Le Grand Bain de Gilles Lellouche, autre grand favori de la soirée avec également dix nominations, qui doit se contenter du César du meilleur acteur dans un second rôle pour Philippe Katerine.

Alex Lutz a obtenu le César du meilleur acteur pour son rôle dans Guy qu'il a également réalisé et où il s'est vieilli de 30 ans pour incarner une ancienne gloire de la chanson. Karin Viard a reçu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation de mère mal aimante dans Les Chatouilles, décrochant au passage le troisième César de sa carrière. L'actrice Kenza Fortas et l'acteur Dylan Robert ont reçu vendredi soir les César du meilleur espoir féminin et masculin pour leur rôle dans Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin, quant à lui César du premier film avec cette histoire d'amour à Marseille entre un caïd et une jeune prostituée, jouée par des interprètes non-professionnels.