Le Centre Pompidou officialise la création d'une nouvelle antenne à Bruxelles d'ici 2023

Le Centre Pompidou a officialisé la création d'une nouvelle antenne, lundi, à Bruxelles (Belgique). L'institution parisienne va installer un musée d'art moderne dans un ancien garage Citroën désaffecté. 

L\'antenne bruxelloise du Centre Pompidou sera implantée dans un ancien garage Citroën. 
L'antenne bruxelloise du Centre Pompidou sera implantée dans un ancien garage Citroën.  (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Après avoir pris pied à Malaga, en Espagne, il y a deux ans et demi, le Centre Pompidou a officialisé lundi 19 décembre son implantation à Bruxelles, en Belgique. La convention entre le musée et la région capitale a été signée. L’institution parisienne va installer un musée d’art moderne dans un ancien garage Citroën désaffecté. Il devrait ouvrir à la fin de l'année 2022 ou au début de l'année 2023. franceinfo a pu visiter ce futur lieu d'exposition.  

Redonner de l'élan à un quartier

C’est un immense garage de 37 000 mètres carrés, construit en 1934, avec ses plateaux et ses rampes d’accès. Il est situé à quelques minutes du centre de Bruxelles, au bord du canal de l’Yser, à deux pas d’un quartier dont on a beaucoup entendu parler ces derniers mois, celui de Mollenbeck. La région capitale a décidé de racheter ce garage pour en faire un pôle culturel qui comprendra un musée, piloté par le Centre Pompidou et dans lequel il exposera les oeuvres de sa collection, mais aussi un centre international d’architecture.

L\'antenne du Centre Pompidou à Bruxelles ouvrira ses portes fin 2022 ou début 2023.
L'antenne du Centre Pompidou à Bruxelles ouvrira ses portes fin 2022 ou début 2023. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Le gouvernement de la région capitale voulait doter Bruxelles d’un musée d’art moderne et donner un nouvel élan à ce quartier. "Le canal est une zone qui a longtemps séparé le Bruxelles plus bourgeois du Bruxelles plus populaire. L'objectif que nous poursuivons c'est, au travers de la culture, de réconcilier les deux", explique Rudi Vervoort, le ministre président de la région de Bruxelles. "C'est un quartier qui est un enjeu majeur pour nous. On veut redonner une véritable vitalité urbanistique de quartier à cette zone du canal. Une institution culturelle comme le musée est indispensable."

Un triple intérêt pour le Centre Pompidou

Le Centre Pompidou va prêter des œuvres à son antenne bruxelloise. Elles seront choisies parmi les quelques 120 000 pièces de sa collection. L'institution parisienne organisera aussi deux expositions par an et conseillera les Belges pour qu’ils constituent leur propre collection d’art contemporain. Pour le Centre Pompidou, cette nouvelle implantation européenne a un triple intérêt.

La capacité à réaliser un projet de ce type, c'est une sorte d'expérience très forte et très utile pour le Centre PompidouSerge Lasvignes, président du Centre Pompidouà franceinfo

Deuxième avantage : "Ça nous permet de nouer des liens avec diverses institutions à Bruxelles. Ce système d'échange d'oeuvres, de spectacles, de savoir-faire, c'est très important aussi pour nous." Enfin, cette collaboration comporte aussi des intérêts financiers pour le Centre Pompidou. "Ça va nous permettre d'avoir un complément de ressources. En fonctionnement de croisière, c'est-à-dire lorsque le lieu sera ouvert et occupé, ce sera deux millions d'euros par an."

En attendant la réhabilitation de l’ancien garage Citroën, une exposition de préfiguration du futur musée ouvrira le 5 mai prochain. Les œuvres du Centre Pompidou se déploieront dans les espaces laissés en l’état et il n’y aura donc pas de peintures, impossibles à exposer dans un lieu non climatisé. Les œuvres seront choisies pour répondre à l’histoire industrielle du site : sculptures, installations, photos mais aussi créations sonores...

Une antenne du Centre Pompidou à Bruxelles : le reportage d'Anne Chépeau
--'--
--'--