Cet article date de plus de trois ans.

Grenat de Perpignan : le premier bijou protégé de France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Grenat de Perpignan : le premier bijou protégé de France
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le 23 novembre, le grenat de Perpignan bénéficie d'une indication géographique (IG), la première IG attribuée à des fabricants de bijoux.

La légende raconte que le grenat de Perpignan (Pyrénées-Orientales) est né ici, sur ces terres catalanes. Les anciens y avaient trouvé des pépites, des pierres semi-précieuses rouges comme le sang de la vigne. Aujourd'hui, de l'éclat de ces grenats, il ne reste presque plus rien. "Le site, on l'interdit aux prélèvements, mais il y a toujours des gens qui viennent, de temps en temps, faire des prélèvements", explique Serge Maurin, régisseur, avec Valérie Maurin, du domaine du château de Caladroy, à Belesta.

"Ajusté à une pierre et une seule"

Le grenat ne vient plus des terres catalanes, plutôt de l'Afrique du Sud ou du Mali. Ce qui compte, c'est le savoir-faire, inchangé depuis deux siècles. Cette façon d'entourer la pierre au plus près. "C'est ce moment où on va tourner parfaitement sur mesure le ruban d'or, ce qu'on appelle la sertissure. Le ruban d'or va être parfaitement ajusté à une pierre et une seule", détaille Amandine Giraux, grenatière à la bijouterie Calvet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.