Feuilleton : De Vinci, l'empreinte du maître (4/5)

Alors qu'on célébrera l'année prochaine le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, la rédaction de France 2 retrace la carrière de ce génie toute au long de la semaine. Voici le 4ème épisode de notre saga.

Voir la vidéo
France 2

En remontant la Loire, à une cinquantaine de kilomètres d'Amboise, voici Chambord (Loire-et-Cher) : un autre château hanté par Léonard de Vinci. Depuis 30 ans, le chercheur Éric Johannot traque les moindres traces du maître, dans les coins et recoins du palais. Vinci a-t-il inspiré ce château, construit après sa mort ? L'enquête commence dans l'escalier. Dans les croquis du maître, on retrouve des escaliers doubles en spirale. Une vraisemblance troublante. Nouvel indice, selon Éric : le plan intérieur du bâtiment principal. Un plan en croix grecque, aux branches égales. Alors, Léonard inspirateur de Chambord ? Des suppositions, mais aucune preuve. C'est un mystère de plus dans la vie du génie italien.

La Joconde, protégée à Chambord

Éric Johannot déambule au milieu des caisses qui renferment des tableaux. En remontant le temps, il y a 78 ans, il y avait d'autres caisses. À l'intérieur, des chefs d’œuvres de la peinture qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, étaient cachés au château, à l'abri des bombardements. Emballée et protégée : la Joconde. Elle retrouvera le Louvre en 1945.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Alessandro Vezzosi, directeur du musée Leonard de Vinci, présente une version dîte \"antérieure\" de la \"Joconde\", laquelle aurait également été peinte par Léonard de Vinci, à Genève (Suisse), le 27 septembre 2012. 
Alessandro Vezzosi, directeur du musée Leonard de Vinci, présente une version dîte "antérieure" de la "Joconde", laquelle aurait également été peinte par Léonard de Vinci, à Genève (Suisse), le 27 septembre 2012.  (FABRICE COFFRINI / AFP)