Eurovision : la victoire de "Mercy" serait "un message fort envoyé à nos gouvernants", lance SOS Méditerranée

"Cette chanson et ce bébé, c'est un symbole d'espoir, un ambassadeur de tous ces enfants que la mer a pris", explique, samedi sur franceinfo, la présidente de l'ONG.

La petite Mercy, l\'enfant d\'une migrante nigériane née il y a un an sur l\'\"Aquarius\", un bateau humanitaire de l\'association SOS Méditerranée, le 20 avril 2018.
La petite Mercy, l'enfant d'une migrante nigériane née il y a un an sur l'"Aquarius", un bateau humanitaire de l'association SOS Méditerranée, le 20 avril 2018. (RADIO FRANCE / ERIC VALMIR)

Le duo français "Madame Monsieur" va présenter sa chanson "Mercy", au concours de l'Eurovision 2018, samedi 12 mai. Elle raconte l'histoire d'une migrante nigériane, née l'an dernier sur l'Aquarius, un bateau humanitaire de SOS Méditerranée. Invitée de franceinfo samedi, la présidente de l'ONG, Fabienne Lassalle, voit dans "ce bébé sauvé au milieu de toute cette horreur et de tout ce drame qui se joue en Méditerranée" la possibilité de "faire savoir, d'abord aux Français qui ont choisi cette chanson, et maintenant aux Européens (...) le drame qui se joue en Méditerranée et le besoin que l'on a d'agir pour mettre fin à ces naufrages".

Un message porteur d'espoir

Fabienne Lassalle souhaite que la chanson française remporte l'Eurovision 2018. "Ce serait un message fort envoyé à nos gouvernants, à nos politiques, sur le fit que les citoyens européens, au-delà de la musique, choisissent cette histoire et manifestent ainsi leur désir de solidarité, d'humanité, et mettent en avant les valeurs de l'Europe".

Bougez-vous, revoyez votre politique, les Européens refusent qu'aux portes de l'Europe on continue à se noyer au motif qu'on cherche à rejoindre le continent, c'est insoutenable, il faut faire quelque choseFabienne Lassallefranceinfo

"Cette chanson et ce bébé, c'est un symbole d'espoir (...), un ambassadeur de tous ces enfants que la mer a pris, comme le dit si bien la chanson", a ajouté la directrice générale adjointe de l'ONG SOS Méditerranée. Le cas de Mercy n'est pas isolé, rappelle Fabienne Lassalle. "Près de 13% des femmes accueillies à bord de l'Aquarius" sont enceintes, et en deux ans d'opérations en Méditerranée, "cinq bébés sont nés à bord du bateau".