Disparition : le charme discret de Stéphane Audran

Stéphane Audran est morte à 85 ans. Actrice fétiche de Claude Chabrol, elle avait remporté un césar à la fin des années 70.

France 2

Stéphane Audran, c'était un regard, un visage du cinéma français des années 60 et 70. La comédienne débute au théâtre dans les années 50, mais c'est sa rencontre avec le réalisateur Claude Chabrol en 1959 qui fait décoller sa carrière. Il lui offre ses plus beaux rôles, et bien plus encore, puisqu'il fut également son mari.

César du meilleur second rôle

Elle tourne en 1972 Le Charme discret de la bourgeoisie sous la direction de Luis Buñuel, une expérience déroutante pour la comédienne. "Je dois dire que je n'étais pas à l'aise du tout, parce que Monsieur Buñuel n'est pas le genre de metteur en scène qui va vers l'acteur pour le mettre à l'aise", confiait-elle alors. 1979 : elle obtient le César du meilleur second rôle pour le film Violette Nozière. Un an plus tard, le couple divorce. Stéphane Audran renouera avec le succès en 1987 : elle est l'héroïne du Festin de Babette, qui obtient l'Oscar du meilleur film étranger. Les spectateurs sont alors au rendez-vous. Stéphane Audran laisse le souvenir d'une actrice élégante, un charme discret. Elle avait 85 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'actrice française Stéphane Audran dans le film de Claude Chabrol, \"Juste avant la nuit\" en 1971.
L'actrice française Stéphane Audran dans le film de Claude Chabrol, "Juste avant la nuit" en 1971. (COLLECTION CHRISTOPHEL / CINEGAI SPA / LES FILMS DE LA BOETIE / AFP)