Crédit municipal : il conserve aussi les œuvres d’art

Connu pour ses prêts sur gage, le Crédit municipal de Paris conserve et restaure aussi les œuvres d’art.

Des ventes aux enchères… une activité courante pour le Crédit municipal de Paris. Réputé pour ses prêts sur gage, ces objets déposés en échange d’argent. Et quand la somme n’est pas remboursée, ils sont vendus aux plus offrants.
Mais dans cette institution, depuis trente ans, on y conserve aussi les œuvres d’art. Une activité conservée et modernisée. Particuliers ou professionnels peuvent déposer leurs œuvres, comme cette gestionnaire de patrimoine artistique qui apprécie le service. "Il n’y a pas beaucoup d’établissements de conservation qui sont en plein cœur de Paris. D’une part, c’est très pratique, et d’autre part, c’est très sécurisant pour nous quand on recherche des acquéreurs", explique Delphine Brochand.

Analyse et conservation

Il faut aussi "avoir des pièces conservées dans de bonnes conditions, et avoir des salons de qualité où les œuvres sont déposées pour faire venir les clients", poursuit la gestionnaire. Les œuvres sont analysées de très près, puis protégées minutieusement. Direction les réserves ensuite, où plus de 4000 pièces sont conservées dans le cadre de cette activité. Un service public qui rassure les clients. La demande est de plus en plus importante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Crédit municipal accuille aussi des oeuvres d\'art.
Le Crédit municipal accuille aussi des oeuvres d'art. (France 3)