Cinéma : "Je promets d'être sage", une comédie loufoque avec Léa Drucker et Pio Marmaï

Le premier film de Ronan Le Page nous entraîne dans les coulisses d'un musée. Le film a été tourné en partie au musée des Beaux Arts de Dijon (Côte-d'Or). 

France 3

Quand Franck (Pio Marmaï) décide après des années de galère de changer de vie, c'est pour se retrouver gardien de musée. Il est chaudement accueilli par tous ses collègues sauf Sybille (Léa Drucker), bien décidée à lui mener la vie dure. Les deux personnages vont pourtant devoir s'entendre en montant une arnaque sur fond d’œuvres d'art volées. Ils vont apprendre à s'apprécier. 

"Beaucoup de métiers se confrontent à la routine"

Ce film permet aussi de mettre en lumière un métier plutôt méconnu. Un souhait du réalisateur pour son premier long-métrage. "Beaucoup de métiers se confrontent à la routine. Celui-là particulièrement et, en même temps, il y a quelque chose de poétique dans ce travail, parce qu'on est entouré d’œuvres d'art. C'est cette poésie que je voulais saisir", explique Ronan Le Page. Je promets d'être sage a été tourné l'an dernier au musée des beaux arts de Dijon (Côte-d'Or). Le film sortira en salles mercredi 14 août.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier film de Ronan Le Page nous entraîne dans les coulisses d\'un musée. Le film a été tourné en partie au musée des Beaux Arts de Dijon (Côte-d\'Or). 
Le premier film de Ronan Le Page nous entraîne dans les coulisses d'un musée. Le film a été tourné en partie au musée des Beaux Arts de Dijon (Côte-d'Or).  ((Capture écran France 3))