Sécurité : une semaine de récupération et de régularisation des armes à feu dans toute la France

Publié Mis à jour
Sécurité : une semaine de récupération et de régularisation des armes à feu dans toute la France
Article rédigé par
T.Cuny, C.Morand, R.Moquillon, N.Salem, L.Pekez, P.Wursthorn, S.Sahki, France 3 Régions, D.Aysun - France 2
France Télévisions
Une campagne de collecte des armes à feu non déclarées débute, vendredi 25 novembre. Deux millions d'armes seraient détenues illégalement.

À Orléans (Loiret), un homme est venu avec tout son arsenal, vendredi 25 novembre : des fusils, des pistolets et des munitions, aussitôt saisis par les gendarmes. Durant une semaine, les autorités invitent les particuliers à se dessaisir de leurs armes. "Ce sont des armes de pointe qui sont généralement héritées (…), et qu'ils préfèrent abandonner pour être en règle vis-à-vis de la loi", observe Guilhem Marois, commandant de la compagnie de gendarmerie de Libourne (Gironde). 

300 sites de collecte 

Si cinq millions d'armes à feu sont officiellement déclarées en France, deux millions seraient détenues illégalement. 300 sites de collecte sont prévus dans les commissariats, les brigades ou les stands de tirs. Les armes collectées seront détruites ou données à des musées. Elles peuvent être gardées à domicile, à condition de les enregistrer sur un portail numérique. L'objectif de l'opération est de mieux contrôler la circulation des armes, et d'éviter notamment les accidents domestiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.