Sécurité : la police de proximité pour une "reconquête urbaine"

À Sarcelles (Val-d'Oise), des patrouilles de policiers à pied essaient de dialoguer avec les habitants.

FRANCE 2

Gérard Collomb avait un programme chargé mardi 18 septembre. Le ministre de l'Intérieur lançait les Quartiers de reconquête urbaine. Près de 60 quartiers qui cumulent délinquance, trafic de drogue et incivilités verront la police du quotidien être déployée. Une phase expérimentale a été lancée à Sarcelles (Val-d'Oise), avec des patrouilles de policiers à pied de retour, tous les jours de la semaine. Les forces de l'ordre sont équipées de caméras piétons et de gilets pare-balles. Car parfois la tension est palpable.

Une amélioration en huit mois de présence

Les insultes fusent souvent sur leur passage. "Tout le monde n'est pas réceptif à la démarche. Là où ça arrange certains, ça dérange d'autres", explique un policier. "On les entend tous les jours, mais quand même ça a diminué. Ce n'est pas comme avant", indique un habitant représentant les propriétaires de la ville. Il affirme qu'il a vu une différence durant ses huit mois de présence policière de proximité.   

Le JT
Les autres sujets du JT
La police de proximité est redéployée dans certaines banlieues. 
La police de proximité est redéployée dans certaines banlieues.  (FRANCE 2)