Sécurité : GIGN, une unité canine très utile

Publié Mis à jour
19/20 - GIGN: une unité canine très utile
France 3
Article rédigé par
E.Pelletier, P.Maire, S.Gravelaine - France 3
France Télévisions

Dressés et éduqués pendant un an pour pouvoir intervenir en cas de prise d’otages ou d’attentats, les chiens du GIGN font partie intégrante du groupe d’intervention. 

Comme Nitrate, de race Malinois, quinze chiens font partie de la brigade du GIGN. Grâce à un très bon flair et avec un entraînement drastique, ces chiens répondent à trois objectifs : assauts, recherche d’explosifs et reconnaissance. Grâce à cette grande polyvalence, ils sont des maillons incontournables au sein du groupe. Muni d’un casque et d’une caméra, les animaux peuvent être envoyés en éclaireur dans des missions périlleuses. 

Un long apprentissage 

Une année entière est nécessaire pour éduquer les chiens. L’appréhension et la compréhension de certains mots sont obligatoires pour que les animaux puissent comprendre les consignes et les informations données par leurs maîtres. Bien souvent, des mots appartenant aux langues étrangères sont utilisés. Il peut même arriver que les gendarmes inventent des mots dans le but de se faire comprendre. Les chiens doivent être à la fois sociables, mais toujours prêts à attaquer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.