Présidentielles 2017 : les mesures de sécurité prises pour le vote

Juste après l'attentat sur les Champs-Élysées à Paris ce jeudi 20 avril, François Hollande a promis une vigilance absolue pour sécuriser l'élection présidentielle. Il faudra assurer la sécurité de 67 000 lieux de vote en France.

France 3

Les bureaux de vote sont-ils des cibles pour les terroristes ? Sur tout le territoire, on s'organise pour sécuriser l'élection. À Châlons-en-Champagne (Marne), des mesures ont été prises. "Nous allons bloquer des portes, nous allons sécuriser des accès", confie Olivier Guyot, le directeur de l'État civil et de la population de la ville.

50 000 policiers et gendarmes supplémentaires

Policiers et gendarmes seront mobilisés pour protéger les électeurs. La loi interdit le port d'armes à l'intérieur des bureaux de vote. Toutefois, des dérogations sont prévues afin d'autoriser la présence de forces armées à la demande des présidents de bureaux de vote. Les maires ont aussi la possibilité de faire appel à des agents de sécurité privés. Plusieurs grandes villes y auront recours, comme à Strasbourg (Bas-Rhin). 67 000 bureaux de vote accueilleront les électeurs sur l'ensemble du territoire. 50 000 policiers et gendarmes supplémentaires seront mobilisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enveloppe glissée dans une urne.
Une enveloppe glissée dans une urne. (MAXPPP)