Cet article date de plus de trois ans.

Parole de policier : "Après avoir reçu le coup de poing, c'est le trou noir"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Parole de policier : "Après avoir reçu le coup de poing, c'est le trou noir"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les policiers se sont rassemblés une nouvelle fois pour dénoncer les violences dont ils se disent victimes. Le rendez-vous était donné ce mardi 9 janvier à midi, devant tous les commissariats de France. France 3 a recueilli le témoignage d'un des policiers.

C'est parce qu'il porte un brassard de police que ce jeune homme a été violemment frappé. Il y a un an et demi, il intervenait en renfort sur une opération en banlieue parisienne alors que des collègues venaient d'interpeller un dealeur. Il se fait alors agresser. "Après avoir reçu le coup de poing, c'est le trou noir. Impossible de me souvenir ce qui s'est passé", témoigne le policier à visage caché. Selon lui, l'agression était gratuite et sans rapport avec l'intervention.

Des agressions en hausse depuis plusieurs semaines

Le jeune policier était resté une vingtaine de minutes dans le coma. À son réveil, il souffre de contusions et de fractures. Son agresseur se rend de lui-même au commissariat et sera relâché au bout de 48 heures de garde à vue. Il sera finalement condamné à un an de prison. Le policier porte toujours les cicatrices de cette agression. Il a repris le service, mais s'inquiète pour sa famille. La liste d'agressions contre les policiers ne cesse de s'allonger. Le fonctionnaire s'inquiète du fossé grandissant entre une partie de la population et sa police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.