Otan : Donald Trump met la pression

Lors du sommet de l'Otan, le président américain a exigé qu'une réunion d'urgence sur les dépenses militaires des alliés soit convoquée dans la matinée, ce 12 juillet. Il appelle les autres pays membres à doubler le budget de leur armée.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le président américain aura bien joué avec les nerfs de ses homologues durant ce sommet de l'Otan (Organisation du traité de l'Atlantique nord). Pendant 36 heures, il a soufflé le chaud et le froid. Entre deux poignées de main et déclarations amicales, il a continué à publier des tweets incendiaires. "Les US payent pour la protection de l'Europe, et perdent en échange des milliards en commerce. Il faut payer 2% du PIB IMMEDIATEMENT, pas en 2025", pouvait-on lire.

"Nous sommes très heureux d'avoir une Otan très puissante"

Donald Trump n'a pas hésité à laisser planer la rumeur de sa sortie de l'Otan. Mais à l'issue du sommet, le ton a changé. "Les alliés pouvaient être inquiets, car j'étais extrêmement insatisfait de ce qui se passait, et ils ont considérablement renforcé leurs engagements, a-t-il déclaré. Maintenant, nous sommes très heureux d'avoir une Otan très puissante, très forte, beaucoup plus forte qu'il y a deux jours". Rien de vraiment neuf dans les conclusions du sommet : le chef de l'État français s'en remet d'ailleurs aux documents officiels, pas aux tweets ni aux provocations. Les responsables de l'Otan respirent ce soir. Ce sommet réaffirme, en apparence au moins, l'unité des 29 dans l'alliance militaire, jusqu'au prochain coup de menton du président américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump durant un déjeuner avec les gouverneurs américains, à la Maison Blanche, le 21 juin 2018.
Le président américain Donald Trump durant un déjeuner avec les gouverneurs américains, à la Maison Blanche, le 21 juin 2018. (OLIVIER DOULIERY / AFP)