Messe de Noël sous haute surveillance : 90 000 hommes mobilisés

Après une année 2015 endeuillée par les attentats terroristes les églises ont été placées sous haute surveillance à l'occasion des messes de Noël.

France 3

Vendredi 25 décembre dans les rues de Lyon (Rhône), des dizaines de militaires de l'opération Sentinelle. "Objectif : rassurer, protéger et dissuader", note un militaire. Des patrouilles comme celle-ci, il y en avait hier soir dans tous les endroits sensibles. Militaires, policiers et gendarmes, près de 90 000 hommes étaient mobilisés pendant ces fêtes de Noël.

Une première

À l'entrée de certaines églises, des paroissiens volontaires étaient chargés d'inspecter les sacs et les manteaux des fidèles. À Lens (Pas-de-Calais), lors de la messe de minuit, ce sont des musulmans bénévoles qui ont assuré la sécurité des croyants. Une manière pour eux de marquer la fraternité entre les communautés. Jamais un tel dispositif n'avait été déployé pour des fêtes de Noël. En plein état d'urgence, la France ne devrait pas baisser sa vigilance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers patrouillent dans les allées du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin), le 27 novembre 2015.
Des policiers patrouillent dans les allées du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin), le 27 novembre 2015. (CLAUDE TRUONG-NGOC / AFP)