Marseille : les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour lutter contre les trafics

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Marseille : les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour lutter contre les trafics
Article rédigé par
L.Nahon, A.Malesson, C.La Rocca, France 3 Provence-Alpes, J.Montupet - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron, en visite à Marseille (Bouches-du-Rhône), s'apprête à détailler son plan d'aides à la cité phocéenne, jeudi 2 septembre. Mercredi, il a déjà promis un investissement de 150 millions d'euros et 200 policiers supplémentaires d'ici 2022 pour combattre l'insécurité. 

L'été a été particulièrement meurtrier à Marseille (Bouches-du-Rhône), avec des exécutions sur fond de trafic de drogue, et des enfants abattus, victimes collatérales des règlements de compte. Emmanuel Macron, en visite dans la cité phocéenne pendant trois jours, s'est exprimé mercredi 1er septembre sur l'insécurité et les gangs qui gangrènent certains quartiers de la ville. Le président a annoncé l'arrivée imminente, en 2022, des 200 policiers prévus en renfort qui devaient être déployés en 2023. 220 véhicules de police devraient être renouvelés et l'Etat s'engage à financer 500 caméras de surveillance.

Les syndicats policiers se félicitent

Les habitants sont sceptiques sur les conséquences concrètes de ces annonces, mais les commerçants espèrent des améliorations. Les syndicats de policiers se félicitent, mais se disent très vigilants sur les moyens qui seront alloués. "C'est important qu'on nous donne les moyens en termes de procédure pour travailler, pour pouvoir repousser cette insécurité à travers les trafics d'armes et de stupéfiants", estime Bruno Bartocetti, du syndicat SCP Police. L'Etat promet aussi un investissement de 150 millions d'euros pour construire un nouvel hôtel de police à Marseille. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.