Cet article date de plus de cinq ans.

Le "Charles-de-Gaulle" est en route pour l'est de la Méditerranée

Le porte-avions a appareillé mercredi de Toulon (Var) pour rejoindre le large de la Syrie et du Liban et combattre le groupe Etat islamique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-avions "Charles-de-Gaulle" dans le port de Toulon (Var), le 12 août 2011. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Le Charles de Gaulle est parti de Toulon (Var) pour rejoindre la Méditerranée orientale, mercredi 18 novembre. Le porte-avions prendra part aux efforts de la coalition franco-américaine dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique. Le fleuron de la marine française et ses 26 chasseurs – 18 Rafales et 8 Super-Etandard – ne mettront que quelques jours pour se rendre sur cette zone, au large de la Syrie ou du Liban.

La troisième mission du porte-avions dans cette zone

"Dans les jours qui viennent, l'arrivée sur le théâtre des chasseurs du groupe aérien embarqué, va tripler les capacités actuelles d'action de la France", a souligné l'amiral René-Jean Crignola. C'est la troisième mission du porte-avions français dans cette zone ces deux dernières années.

Cette mission a été annoncée avant les attaques de Paris. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll avait d'abord déclaré vendredi que le porte-avions devait rejoindre le "golfe arabo-persique", quelques heures avant les attentats qui ont fait 129 morts à Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Lundi, lors de son allocution devant le Parlement réuni en Congrès au château de Versailles (Yvelines), François Hollande a annoncé que le porte-avions se rendrait finalement dans l'est de la Méditerranée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.