"Il s'agit de donner le meilleur des retours d'expérience" : le gouvernement lance une plateforme en ligne de sensibilisation au risque d'attentat

Le site propose des conseils et des questionnaires pour adopter de bons gestes en cas d'attentat.

Visuel du site www.vigipirate.gouv.fr
Visuel du site www.vigipirate.gouv.fr (VIGIPIRATE.GOUV.FR)

L'idée est née dans le sillage des attentats de 2015. Dire que cette plateforme est ludique serait un peu exagéré, mais elle est simple, efficace, intuitive et plutôt attrayante. Elle est organisée en modules, tous plutôt courts, sur les réflexes à acquérir en cas d'attentat et sur les comportements suspects. Cet outil est censé doter celle ou celui qui s'y inscrit d'un "socle de vigilance". Le site s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels comme les directeurs de festivals, de musées, ou de grandes surfaces.

Visuel du site www.vigipirate.gouv.fr
Visuel du site www.vigipirate.gouv.fr (VIGIPIRATE.GOUV.FR)

"Les gens peuvent se connecter pour 15 ou 20 minutes dans le métro par exemple", explique Pascal Bolot, le directeur protection et sécurité de l'État au sein du secrétariat général de la Défense et de la sécurité nationale. Il est le pilote du projet.

Vous trouverez dans la plateforme des vidéos avec des témoignages.Pascal Bolot, pilote du projetà franceinfo

"Vous trouverez aussi des questionnaires avec des questions-réponses qui permettent de s'auto-évaluer. Il s'agit de donner le meilleur des retours d'expérience que nous avons accumulés depuis quatre ans." C'est-à-dire depuis les attentats du 13-Novembre 2015.

Il faut 7 à 8 heures de progression pour finir cette plateforme de sensibilisation. La mise en ligne se fait vendredi 20 septembre sur www.vigipirate.gouv.fr.