Cet article date de plus de quatre ans.

Le constructeur français de sous-marins DCNS victime d'une fuite massive de données

Les 22 400 pages divulguées, que le quotidien "The Australian" affirme avoir consultées, détaillent les capacités de combat des sous-marins de type Scorpène, construit par la DCNS. Ils ont été vendus notamment en Inde et au Chili.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un sous-marin de l'armée indienne de type Scorpène, construit par le constructeur naval français DCNS. (INDIAN NAVY / AFP)

Le constructeur naval français DCNS a été victime d'une fuite massive d'informations techniques confidentielles sur ses sous-marins Scorpène, rapporte mercredi le journal The Australian (article payant et en anglais). DCNS devait construire la prochaine génération de sous-marins en Australiequi a octroyé en avril un contrat de 50 milliards de dollars australiens.

Des sous-marins vendus notamment en Inde

Les 22 400 pages divulguées, que le quotidien australien affirme avoir consultées, détaillent les capacités de combat des sous-marins de classe Scorpène de la DCNS. Cette fuite de données pourrait aussi alarmer les armées indienne, malaisienne et chilienne qui les utilisent. 

Le groupe DCNS, détenu à 62% par l'Etat français, a indiqué que "les autorités nationales de sécurité (...) enquêtent", sans donner plus de détails. "Cette enquête déterminera la nature exacte des documents qui ont fait l'objet de ces fuites, les préjudices éventuels pour nos clients ainsi que les responsabilités", a ajouté le groupe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.