"Gilets jaunes" : soldats en renfort, périmètre interdit, amende majorée... La capitale se prépare à un nouveau samedi de mobilisation

Samedi 23 mars, la manifestation des "gilets jaunes" sera interdite sur une zone assez large à Paris.

France 3

Les Champs-Élysées (Paris) seront interdits aux "gilets jaunes" samedi 23 mars. Le périmètre a été élargi au-delà du palais de l'Élysée et à l'Assemblée nationale. "La police bénéficiera de nouveaux moyens techniques, d'abord des drones qui permettront de repérer les regroupements jugés dangereux. Ensuite il sera possible aux policiers d'utiliser des produits chimiques pour marquer les manifestants qui commettraient des violences", précise la journaliste Emmanuelle Lagarde.

Une amende de 135 €

La préfecture de Paris annonce une nouvelle stratégie avec la mise en place de brigades anticasseurs censées être plus rapides et plus mobiles. La loi a changé depuis jeudi 21 mars : toute participation à une manifestation illégale sera punie de 135 € d'amende contre 38 € auparavant. Les soldats de l'opération Sentinelle seront déployés en renfort, "mais leur unique tâche sera de protéger les bâtiments publics, en aucun cas de faire du maintien de l'ordre", conclut Emmanuelle Lagarde. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Champs-Elysées à Paris ont été le théâtre de la manifestation des \"gilets jaunes\", samedi 16 mars 2019.
Les Champs-Elysées à Paris ont été le théâtre de la manifestation des "gilets jaunes", samedi 16 mars 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)