Fusillade d'El Paso : la mère du tireur avait prévenu la police que son fils possédait une arme

La police avait répondu que son fils était majeur et que la situation n'était donc pas illégale.

 Patrick Crusius, le tireur de la fusillade d\'El Paso (Texas, Etats-Unis), le 5 août 2019.
 Patrick Crusius, le tireur de la fusillade d'El Paso (Texas, Etats-Unis), le 5 août 2019. (HO / FBI)

La fusillade aurait-elle pu être évitée ? La mère du tireur d'El Paso, inquiète, avait appelé la police pour la prévenir que son fils possédait un fusil d'assaut plusieurs semaines avant qu'il ne tue 22 personnes dans cette ville du Texas (Etats-Unis), ont indiqué ses avocats à la chaîne CNN, jeudi 8 août.

Elle avait indiqué avoir des craintes en raison de l'âge de son fils, 21 ans, de son manque de maturité et d'expérience dans la manipulation des armes, ont précisé Chris et Jack Ayres. Un agent lui avait répondu que son fils était majeur et que la situation n'avait rien d'illégale. La conversation s'était conclue sans qu'elle laisse son nom ni celui de son fils, ont-ils encore dit.

Le 3 août 2019, le jeune homme a ouvert le feu avec un fusil d'assaut dans un hypermarché d'El Paso, au Texas, faisant 22 morts dont au moins sept Mexicains. Avant le carnage, il avait mis en ligne un manifeste anti-immigrés dénonçant une "invasion hispanique du Texas". Arrêté, il a été inculpé pour meurtres et encourt la peine de mort.