Cet article date de plus de deux ans.

Burkina Faso : des attaques terroristes font 160 morts

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Burkina Faso : des attaques terroristes font 138 morts -
Burkina Faso : des attaques terroristes font 138 morts Burkina Faso : des attaques terroristes font 138 morts - (France 2)
Article rédigé par France 2 - Nicolas Bertrand
France Télévisions
France 2

Deux attaques ont fait au moins 160 morts dans le nord du Burkina Faso, dans la zone des trois frontières avec le Mali, ainsi que le Niger, où sévissent des groupes terroristes. Le journaliste Nicolas Bertrand, correspondant France Télévisions en Afrique, fait le point pour le 13 Heures de France 2, dimanche 6 juin. 

Dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 juin, le nord du Burkina Faso a subi deux attaques terroristes qui ont fait au moins 160 morts. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis 2015, selon l'ONU. "Aucune revendication pour le moment, mais ce type d'attaque est rarement revendiqué au Burkina Faso", explique le journaliste Nicolas Bertrand, correspondant France Télévisions en Afrique, en direct pour le 13 Heures de France 2, dimanche 6 juin. "On sait qu'il s'agit de groupes armés terroristes, affiliés soit à Al-Qaïda, soit à l'Etat Islamique, et leur unique but est de semer le chaos pour avoir plus d'emprise sur les populations dans cette immense zone qu'on appelle la zone des trois frontières entre le Burkina Faso, le Mali, et le Niger." 

Des terroristes sans pitié

L'attaque de samedi matin était d'une grande violence, raconte le journaliste. "Les terroristes sont arrivés sur une vingtaine de motos, ils ont d'abord attaqué les milices d'auto-défense, censées protéger le village, et puis selon les témoins, ils ont tué tous ceux qui se trouvaient sur leur passage, sans pitié, sans distinction. Ils sont repartis avant l'arrivée de l'armée." Cette spirale de violence endeuille le pays depuis 2015, et les autorités sont "complètement dépassées" selon Nicolas Bertrand. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.