Cet article date de plus de trois ans.

Bodyguard : la révolte des licenciés par SMS

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bodyguard : la révolte des licenciés par SMS
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les salariés de l'entreprise de sécurité Bodyguard ont appris leur licenciement par SMS. Or, sans lettre de licenciement, ils ne peuvent pas se faire embaucher ailleurs.

Ce vendredi 27 avril, les salariés de l'entreprise de sécurité Bodyguard ont manifesté leur inquiétude au pied de l'immeuble de l'avocat mandataire chargé de liquider leur entreprise. Depuis qu'ils ont reçu par SMS, le 16 avril dernier, l'ordre de cesser toute activité le soir même, ils ne savent plus quoi faire, car ils ignorent quel est leur statut. Car, sans lettre de licenciement, il est impossible de prétendre au chômage ou de chercher un nouvel emploi. Pour certains, cela rajoute de la fragilité à des situations déjà précaires.

"Indemnisés pour licenciement économique"

Finalement, à la sortie de la réunion avec l'avocat mandataire, les syndicats se veulent rassurants. "Vous serez quand même indemnisés pour licenciement économique. Et ça ne contreviendra pas à votre indemnité chômage", a expliqué Renaud Poncet, délégué syndical CGT, aux intéressés. Des premières réponses difficiles à entendre, mais qui devraient permettre aux anciens salariés de se lancer dans une nouvelle recherche d'emploi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.