Armée de terre : un violent bizutage filmé fait scandale

Dans une vidéo violente et choquante, on peut voir des militaires du 35e régiment d'infanterie de Belfort (Territoire de Belfort) se faire bizuter, frappés à coups de poings ou de genoux. Éclaboussée par ce scandale, l'Armée de terre est sortie de son silence pour condamner ces pratiques.

France 2

De jeunes recrues frappées par leur instructeur. La scène se déroule dans une chambre de la caserne de Belfort (Territoire de Belfort). Coup de poing dans le thorax pour l'un, coup de genou dans l'estomac pour l'autre. Autour, on entend les rires de leurs camarades. Une jeune femme, à son tour, se prend une claque particulièrement violente sur l'épaule. La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux, avec plus de 700 000 vues depuis le mois d'août, et provoque l'indignation. Au 35e régiment d'infanterie de Belfort, le colonel Jean Augier l'affirme : les faits filmés ne correspondent pas à une remise de grade classique.

L'état-major des armées annonce des sanctions

Selon lui, c'est une erreur d'appréciation des instructeurs. Les premières classes auraient elles-mêmes demandé une remise de grade plus virile. Sur Twitter, certains commentaires évoquent pourtant un bizutage classique. "Ça existe dans tous les corps lorsqu'on y rentre", dit un internaute. Un autre affirme avoir été bizuté lors de la remise de son brevet parachutiste. Dans un tweet, l'état-major des armées dément de telles pratiques et assure que "les responsables ont été sanctionnés". Les sanctions sont d'ordre administratif. L'auteur de la vidéo, qui l'a ensuite mise en ligne, a également été réprimandé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image extraite d\'une vidéo de bizutage au 35e régiment d\'infanterie à la caserne de Belfort (Territoire de Belfort).
Image extraite d'une vidéo de bizutage au 35e régiment d'infanterie à la caserne de Belfort (Territoire de Belfort). (France 2)