Cet article date de plus d'un an.

Vols de GPS agricoles en France : quatre voleurs présumés arrêtés en Lituanie

Ils sont soupçonnées d'avoir volé 47 GPS agricoles en France depuis un an. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un agriculteur parcourt son champ dans un tracteur équipé d'un GPS. (J DUTAC / MAXPPP)

Un réseau présumé de voleurs de GPS agricoles a été démantelé en Lituanie, annonce la gendarmerie nationale dans un communiqué. Quatre personnes ont été arrêtées, elles sont soupçonnées d'avoir volé 47 GPS agricoles en France depuis un an. Les gendarmes indiquent que "quatre malfaiteurs originaires de Lituanie, soupçonnés d’être impliqués dans 47 vols de GPS agricoles entre septembre 2018 et mars 2019 pour un préjudice de 575 000 euros, ont été interpellés en Lituanie". Ces interpellations ont eu lieu le mardi 26 novembre en présence d’enquêteurs et de magistrats français, avec l’appui du mobile office d’Europol.

Un phénomène en augmentation depuis 2015

Le communiqué de la gendarmerie souligne que le phénomène de vol de consoles GPS agricoles a débuté en 2015. Une "augmentation exponentielle du nombre de vols" a été constatée ces dernières années : d’une dizaine de faits épars en 2015 à plus d’une centaine de faits en 2018. Les régions Grand-Est, Hauts-de-France et Centre-Val-de-Loire sont les territoires les plus touchés par ce phénomène. Le préjudice cumulé pour les exploitants agricoles est estimé à plus de 6 millions d’euros. L’implication d’un groupe lituanien a rapidement été mise en évidence.

Le phénomène a été identifié par l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) qui a mis en place un premier dispositif de coordination nationale du renseignement criminel en octobre 2018.

D'après le communiqué des gendarmes, à l‘issue des investigations menées pour identifier et remonter la filière de recel, en coopération avec les autorités policières et judiciaires de Lituanie notamment, les magistrats de la JIRS de Lille ont organisé avec les autorités judiciaires lituaniennes l'interpellation des malfaiteurs. L’opération judiciaire menée le 26 novembre a permis la délivrance de quatre mandats d’arrêt européens à l’encontre des mis en cause et la saisie de documents techniques "John Deere" (constructeur de matériel agricole) et de téléphones portables.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.