Cet article date de plus de six ans.

Vignerons indépendants : rencontre avec les orfèvres du champagne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Vignerons indépendants : rencontre avec les orfèvres du champagne
Vignerons indépendants : rencontre avec les orfèvres du champagne Vignerons indépendants : rencontre avec les orfèvres du champagne (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Des petits vignerons indépendants produisent un champagne d'exception dans l'ombre des grandes maisons de champagne. France 3 est allée à la rencontre de ces producteurs de qualité.

Anselme Selosse est un pionnier. Dans ses vignes de la montagne de Reims à Avize (Marne), dès les années 70, ce visionnaire ose s'émanciper et élaborer son vin loin des standards du champagne. "Je cherche à ce que le vin soit riche en saveurs", explique le vigneron. Son secret : révéler l'empreinte du cépage, du terroir et des parcelles. Il veut interférer le moins possible pour donner naissance à un vin au goût unique.

40 euros la bouteille en moyenne

Anselme Selosse a ouvert la voie à une élite du champagne. Sur les 13 000 vignerons, ils sont une centaine, comme Jérôme Bourgeois-Diaz. Ses parents vendaient le raisin au négoce, lui produit son champagne. Un investissement au long court. Un pari gagnant : un champagne d'exception se vend deux fois plus cher, 40 euros la bouteille en moyenne. "Ce nouveau type de champagne interpelle et n'était pas encore beaucoup représenté dans les grands pays", explique Frédéric Savart, vigneron d'exception des champagnes Savart. Loin de concurrences les graine maisons, ces champagnes de vignerons ont su se hisser sur les plus grandes tables du monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.