Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Dérogation permettant l’utilisation d’insecticides néonicotinoïdes : "On veut tuer toute vie sur nos terres", dénonce Yannick Jadot

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le député européen a notamment évoqué la situation des cultivateurs de betteraves. 

L’eurodéputé EELV Yannick Jadot a dénoncé mard 25 août sur franceinfo la levée de l’interdiction des néonicotinoïdes, que le gouvernement veut ré-autoriser dès 2021. "On veut tuer toute vie sur nos terres, notamment autour de la production de betteraves", a-t-il dénoncé. 

>>> Cinq questions sur les néonicotinoïdes, ces insecticides interdits depuis 2018 et réautorisés pour 2021 par le gouvernement

Ce sont les entreprises de la filière sucrière qui ont demandé cette dérogation, pour utiliser cet insecticide interdit depuis 2018 afin de lutter contre l’invasion de pucerons. Yannick Jadot a dénoncé les entreprises "qui bloquent le dispositif" de la transition écologique, des "entreprises de l’agro-alimentaire, des pesticides, très présentes au sein du gouvernement".

Yannick Jadot n’est pas d’accord avec les chiffres des betteraviers : "ce n’est pas 40 à 50% de réduction de la production, c’est une blague", dément-il, précisant "je viens de l’Aisne, grand département betteravier. L’été, les betteraves sont arrosées 24 heures sur 24, en pleine sécheresse".

Pour Yannick Jadot, "la réalité de ce que nous devrions faire, si Emmanuel Macron était cohérent avec son discours sur la souveraineté agricole et alimentaire, c’est occuper nos terres avec du fourrage pour notre élevage, plutôt que d’importer le soja transgénique qui détruit l’Amazonie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.