Vidéo Algues vertes en Bretagne : des étudiants veulent rendre justice à la nature

Publié
BRUT
Article rédigé par

Depuis plus de 50 ans en Bretagne, les algues vertes menacent l'environnement et la santé humaine. C’est l'élevage intensif qui est en cause. Avec l'association Wild Legal, des étudiants que Brut a suivis se sont rendus sur les plages bretonnes pour constater les dégâts...

Ils s'appellent Raphaël, Luc, Jordan, Lyslou. Ils sont étudiants en droit et partagent un combat : ils participent au procès simulé organisé par l'association Wild Legal, une association qui vise à promouvoir les droits de la nature. Et cette année, le procès porte sur la problématique des algues vertes en Bretagne. Le but de ces procès simulés est d'essayer "de mettre en pratique des innovations en droit de l'environnement pour voir comment ça serait possible d'invoquer certains arguments dans des tribunaux."

Les étudiants sont notamment allés à la rencontre de Yves-Marie le Lay, le président de l'association Sauvegarde du Trégor qui les a emmenés voir un constat d'huissier afin que les étudiants analysent les effets des algues vertes sur l'environnement. De leurs propres yeux, ils ont également pu constater les dégâts causés par ces algues sur la plage : "Derrière nous, on a la plage de l'Hôtellerie qui est une plage qui est fermée depuis juillet à cause des algues vertes, donc on a pu voir à l'entrée qu'il y a des barrières qui interdisent l'accès et que les algues sont en putréfaction, donc tout le sable est noir." En plus du sable noir, de fortes odeurs s'en dégagent. 

L'élevage intensif en cause

Il y a deux ans, des extensions de porcheries ont eu lieu à quelques pas de la plage. "Lorsqu'on a pu discuter avec des agriculteurs, on voit bien que ceux qui nous nourrissent, c'est aussi ceux qui sont les premières victimes d'un système qui est celui de l'élevage intensif, un élevage intensif qui est donc à l'origine de ses marées vertes donc d'une perte de la biodiversité, d'un mal-être animal", explique un étudiant.

Pour ces étudiants, c'est par le droit et notamment les lois que peuvent s'opérer des grands changements : "Le défi qui s'impose à nous est celui de l'environnement et du bien-être animal et la situation avec les algues vertes en Bretagne en est un parfait exemple. Je pense qu'en tant que juriste, on se doit de représenter l'opinion publique."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.