Vidéo 4 conseils pour préserver les abeilles au quotidien

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Entre 1995 et aujourd'hui, leur taux de mortalité est passé de 5 à 30 %. Pourtant, elles jouent un rôle essentiel. Voici quatre conseils pour préserver les abeilles au quotidien.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Entre 1995 et aujourd'hui, leur taux de mortalité est passé de 5 à 30 %. Pourtant, elles jouent un rôle essentiel. Voici quatre conseils pour préserver les abeilles au quotidien.

Limiter les produits phytosanitaires

"L'une des principales sources de mortalité des abeilles est l'application de produits phytosanitaires", explique Nicolas Puech, apiculteur. Il conseille ainsi de limiter leur utilisation dans le jardin et de favoriser des produits de la filière biologique. En effet, une fleur traitée avec une molécule chimique aura forcément un impact sur les abeilles.

Leur fournir nourriture et eau

Autre problématique pour l'abeille : l’absence de nourriture à certaines périodes de l'année. Nicolas Puech invite donc à les aider à se nourrir. "Pour les aider, il est très facile de planter du thym, de la lavande, de la sauge ou encore des fraises pour contribuer à leur survie", précise-t-il. Chacune de ces fleurs pourront fournir du pollen ou du nectar qui seront nécessaires à l'élevage des futures générations d'abeilles. Une coupelle d'eau en été lorsqu'il y a des sécheresses peut également être une aide précieuse pour ces volatiles.

Créer des zones de refuge

Nicolas Puech conseille d'installer ce qu'il appelle un "hôtel à insectes", un genre de refuge où les abeilles pourront s'abriter. Il ajoute : "Et aussi laisser les herbes hautes et laisser les fleurs pousser naturellement pour respecter notre flore endémique qui facilitera la vie des abeilles mellifères mais aussi plus largement de tous les insectes solitaires."

Se rappeler des services qu'elles nous rendent

Enfin, très important : ne pas oublier à quel point les abeilles sont indispensables pour notre alimentation. "On estime aujourd'hui à 80 % nos fruits et légumes qui sont pollinisés justement par les abeilles et l'OMS a justement donné une valeur au travail de ces abeilles qui s'élève à plusieurs milliards", conclut Nicolas Puech.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.