Viande avariée : un scandale sanitaire venu de Pologne

Près de 800 kg de viande avariée en provenance de Pologne ont été importés sur le territoire français. La fraude découverte, reste à savoir si la viande est toujours dans les frigidaires ou si elle a pris la direction du consommateur.

FRANCE 2

De la viande avariée, d'origine polonaise, a-t-elle été commercialisée dans les rayons des supermarchés français ? Selon le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, vendredi 1er février, près de 800 kg de viande ont été achetés à un abattoir suspect par des entreprises françaises. "C'est neuf entreprises, 795 kg. C'est une fraude terrible. Une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais. On ne sait pas si c'est parti dans le commerce, ça a pu rester dans des frigos", a déclaré le ministre sur CNews.

Deux tiers de la viande suspecte localisée

En caméra cachée, un journaliste polonais s'est infiltré pendant trois semaines dans un abattoir de Kalinovo, à une centaine de kilomètres de la capitale polonaise. Il y découvre des bovins, manifestement malades, traînés la corde au cou. Puis, dans l'atelier de découpe, il discute avec des employés. "Cette vache a un abcès, mais abcès ou pas ça n'a plus d'importance maintenant qu'elle a été découpée. Je ne fais pas ça par choix, la viande ne convient pas, mais pour l'abattoir, c'est suffisant", explique un des ouvriers. Ces vaches ont été abattues sans le feu vert des vétérinaires. Près de deux tiers de la viande suspecte importée en France ont été localisés, selon le ministère de l'Agriculture, avant d'être mis en rayon ou transformés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'abattoir de Kalinowo (Pologne), le 1er février 2019. Des vaches malades y ont été abattues avant que leur viande ne soit exportée dans plusieurs pays européens.
L'abattoir de Kalinowo (Pologne), le 1er février 2019. Des vaches malades y ont été abattues avant que leur viande ne soit exportée dans plusieurs pays européens. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)