Sécheresse : inquiétude dans l’Est de la France

Les agriculteurs de l’Est de la France s’inquiètent de la sécheresse de leur sol. Ce n’est pas sans conséquence pour leurs récoltes.

France 2

En ce début juillet, le temps est au beau fixe après un printemps des plus ensoleillés. L’été a démarré sur les chapeaux de roues. Une situation qui inquiète les agriculteurs du quart nord-est de la France, où les sols déjà extrêmement secs. À Selestat (Bas-Rhin), le blé, l’une des premières céréales à être récoltée, est précoce cette année. 

"On aura moins d’argent"

Ce n’est pas forcement synonyme de bonne nouvelle. "Cet épi ici n’a pas eu d’eau. C’est un épi qui a poussé avec les conditions normales de l’année. Ça, ce sont les épis qui ont l’eau dont ils ont eu besoin grâce à l’irrigation. Ils sont bien formés, bien nourris", explique François Kohler, agriculteur. Sur chaque hectare le rendement peut être divisé par deux pour les agriculteurs. "L’année dernière, on a fait pratiquement le même rendement sans irriguer. Cette année, il fallait irriguer. Nous, on est payés au kilo, ou à la tonne plutôt, alors, si on a moins de tonnes on aura moins d’argent c’est clair ", confie-t-il, préoccupé.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019. 
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)